Enseignement

← Retour à la rubrique enseignement

Dominique Giniaux a été assez tôt sollicité pour enseigner.

A la fois séduit par ces demandes mais aussi perturbé face à ce que cela pouvait représenter, il a souvent hésité. Mais, il a rapidement compris que l’enseignement avec tout le travail de présentation des bases de l’anatomie, des mécanismes articulaires etc … n’étaient pas pour lui.

Ce n’est qu’en 2002 qu’il a accepté de proposer aux vétérinaires français son « Module Giniaux » sur une semaine par le biais de l’association l’IMEV, alors présidée par Alain Bouchet. Cette semaine a eu lieu à Marakech, c’était une étape pour d’autres projets. Il a présenté cette semaine de travail en France en 2002, 2003 et 2004, et en Allemagne, plusieurs fois. Un enseignement en Autriche et en Norvège était prévu.

Ce module était le fruit de nombreux séminaires, conférences ou stages en France, mais surtout à l’étranger et particulièrement aux Etats Unis, où il a reçu une reconnaissance immédiate pour tout son travail, ce a été un véritable soutien.
Quelques exemples : 1988 Cincinnati – 1990 Stockholm – 1993 Oklahoma City – 1996 Bern – 1997 Kentucky -  1997 Dallas – 1997 Oklahoma City – 1999 Cincinnati – 2002 Münster

Dès 1988, après avoir rencontré Marvin Cain, le premier acupuncteur américain pour les chevaux, il a très vite accepté d’intégrer des séminaires pour intervenir à ses côtés par le biais de conférences et de présentations : « travaux pratiques à quatre mains ». La complicité de ces deux hommes et la mise en œuvre de leur technique, face aux cas compliqués qui leur étaient présentés, les a fait progresser chacun dans leur domaine de façon déterminante.

Durant les dernières années il était aussi chargé de cours à l’Université de Fort Collins dans le Colorado (enseignement postuniversitaire)

 

Les quelques premiers « élèves » qui sont venus vers lui durant plusieurs années et qu’il a autorisés à assister aux journées de ses consultations, pour les coacher dans l’esprit d’un compagnonnage sont très rares :

Dr Françoise Loshouarn, France (Echanges riches autant en ostéopathie qu’en acupuncture)
Dr Christian Struchen, Suisse (Le seul a enseigner l’ostéopathie en s’appuyant sur les bases du travail de Dominique Giniaux)
Philippe Mosbeux, Belgique (Venu pour la rédaction d’un mémoire en kinésithérapie humaine avec dérogation : le pisiforme du cheval)
Dr Claude Péchabrier, France (Une relation qui n’a pas durée)
Dr Marc Baudoux, France (Des divergences existaient entre eux)
Dr Gilles Fenoll, France (Venu assez peu)

 

En France, d’autres « élèves » ont  demandé à Dominique Giniaux d’assister à ses consultations. Il n’autorisait alors qu’une seule journée. Deux ostéopathes humains ont cependant pu venir régulièrement après 2000. Il s’agit de Jean-Michel Boudard (D.G. a préfacé son premier livre) et Vincent Florion. Tous les deux ont suivi des séminaires en Allemagne, car ils étaient ouverts aux ostéopathes humains et non pas uniquement aux vétérinaires, comme en France. Aussi, en Autriche, Rudolf Ingrisch.

C’est donc 2002 que Dominique Giniaux présente pour la première fois aux vétérinaires français son « Module Giniaux ». Les participants sont tous vétérinaires avec des connaissances en ostéopathie.

Une vidéo qui était très importante pour lui : « TOUT SE PASSE COMME SI … »